Comment créer ses teintes de peinture soi-même ? Quelles précautions ?

La peinture ravit autant les petits que les plus grands. Il existe cependant plus d’une centaine de couleurs, et c’est en créant ses propres teintes que vous pourrez créer celle qui vous plaît ! Il suffit pour cela de mélanger plusieurs couleurs et pigments de couleurs. Mais il faut tout de même avoir quelques connaissances et prendre ces précautions avant de débuter.

Quelles avantage y a-t-il à créer ses propres teintes ?

Créer sa propre teinte de peinture signifie que vous pourrez trouver la teinte qui vous convient et que le rendu final sera forcément original et à votre goût. Il est, en effet, souvent difficile de trouver dans les magasins de peinture la couleur recherchée. A fabriquer vos propres couleurs, vous gagnerez du temps et de l’argent. Si vous trouvez que la couleur est trop claire ou bien trop foncée lors de sa création, vous pourrez facilement l’ajuster. Les mélanges se réalisent à partir des couleurs primaires à savoir le magenta (rouge), le cyan (bleu) et le jaune. Ce sont des couleurs brutes, qui ne sont donc pas obtenues à partir d’un mélange. Ces couleurs permettent d’obtenir toutes les autres et vous pourrez donc les réutiliser, même une fois mélangé. En créant vos propres teintes de couleurs, vous ne faites pas de gaspillage, contrairement aux teintes particulières que vous pouvez acheter directement. Enfin, dernier argument, l’authenticité, l’originalité, la fantaisie ! Vous pourrez réaliser la décoration et l’assemblage qui vous plaisent, avec n’importe quelles couleurs, et autant de couleurs que vous le souhaitez. Vous pourrez aussi réaliser des dégradés ou des aplats de plusieurs couleurs. Laisse libre court à votre création !

Les mélanges possibles

En mélangeant le cyan, le jaune et le magenta, vous pourrez obtenir toutes les couleurs qui vous plairont. Le noir et le blanc permettent respectivement de foncer une couleur ou de l’éclaircir. En mélangeant le bleu et la rouge, la couleur obtenue sera le violet ; le bleu et le jaune, le vert ; le rouge et le jaune, l’orange. Pour obtenir du noir, il vous suffit de mélanger les trois couleurs primaires. Le vert, l’orange et le violet sont appelés couleurs secondaires. En mélangeant ces six couleurs, vous obtiendrez des teintes supplémentaires : bleu et vert donne du turquoise ; violet et rouge du pourpre ;.. A vous de tester ! Vous pouvez aussi réaliser des mélanges à partir de pigments naturels. Pleins de choix sont possibles : violet outremer, terre de sienne, bois de rose.. Il suffit de mélanger ces pigments à de la peinture blanche.

Les précautions

Il est impératif de bien noter les doses pour pouvoir créer de plus grandes quantités et refaire la même teinte. Il est important de bien mélanger pour obtenir un résultat uniforme. Les mélanges sont à réaliser dans des pots bien propres et à part, pour bien reconnaître les couleurs réalisées. Avant de vous lancer dans la réfection de vos murs, vous devez tester la couleur sur une surface réelle. En séchant, la couleur change. Il faut bien attendre une à deux semaines avant d’obtenir la teinte définitive.

Des rideaux utiles ou déco, comment les choisir sans faute de goût ?
Le home staging : en quoi ça consiste ?